Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

All Tomorrow’s Parties

Les connaisseurs auront certainement reconnu dans le titre, une chanson du Velvet Underground. Mais il n’y a aucun rapport à chercher avec le film, il s’agit juste d’un hommage. Le premier long-métrage de Yu Lik-wai, LOVE WILL TEAR US APART avait été sélectionné en 1999 au Festival de Cannes. Malheureusement, il était passé complètement inaperçu en dépit d’un sujet fort et traité de façon surprenante, mettant en scène des marginaux dans le Hong-Kong d’après la rétrocession. Le présent film, quant à lui, est très ambitieux, puisqu’il est censé être un film d’anticipation, une science-fiction « low tech », comme le dit le réalisateur lui-même. Son propos est très pessimiste. Yu Lik-wai estime que l’Asie paie au prix fort son évolution actuelle : « Nous avons abandonné nos valeurs et nos croyances les plus précieuses et surtout nos « non croyances »… Ce continent va très rapidement se transformer en un « Deuxième Monde » dans lequel nous vivrons matériellement satisfaits, mais avec un vide intérieur absolu ». Outre que ces propos ne sont pas d’une extrême originalité, il est souvent périlleux de vouloir exprimer au moyen d’un film des vues théoriques. Il en résulte des personnages auxquels on s’intéresse peu, une histoire assez difficile à suivre, et dont les clés ne sont pas évidentes. Heureusement Yu Lik-wai sait manier une caméra. Il filme donc avec style des paysages de Mongolie extérieure d’une totale désolation, en accord avec ses propos, qui n’ont pas pour objet de distraire le spectateur.C.R.