Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Aime

Troisième long métrage de Malgoska Szumowska (Elles), Aime et fais ce que tu veux (Teddy Award au Festival de Berlin en 2013) aborde le thème, tabou en Pologne, de l’homosexualité des prêtres à travers le combat intérieur d’un homme de foi. Curé charismatique et sportif (superbes travellings sur ses joggings en forêt) au regard franc, Adam suscite l’admiration des jeunes d’un foyer par son implication dans leur vie quotidienne : parties de football, travail sur leur chantier, bières festives ou repas conviviaux. La réalisatrice commence par brosser le portrait presque bucolique d’une petite communauté rurale vivant en vase clos (scènes poétiques estivales, d’une leçon de natation à une partie de cache-cache dans les maïs), avant de glisser progressivement dans le drame. Faisant sien l’aphorisme de Saint Augustin qui donne son titre au film, la cinéaste se garde de juger ses personnages, préférant soulever une multitude d’interrogations. Comment faire la part des choses entre l’amour que l’on porte à un semblable et celui que l’on destine à une instance supérieure ? Procédent-ils d’un même élan du cœur ? L’un discrédite-t-il l’autre ? Comment professer un dogme qui semble condamner ce que vous êtes ? À force d’accumuler les situations dramatiques, pour le compte d’une veine “mélo” plus maladroite, le récit cède parfois à une certaine lourdeur, mais n’en constitue pas moins un hymne émouvant à l’acceptation de soi. Ce film à la photo si soignée n’a pas pour propos de juger mais simplement de montrer le désir d’un homme qui ose aimer. Le corps à corps final sans aucun son et le “transi” apaisé d’Adam en offrent une très belle illustration. _M.T.