Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Activist

On s’attend plus ou moins à ce qu’un chef opérateur, un scénariste ou un acteur se mue en réalisateur, c’est plus étonnant de la part d’un compositeur. C’est pourtant ce que fait aujourd’hui Cyril Morin, après avoir signé des BO pendant près de vingt ans (notamment pour les séries Borgia et Mafiosa). Dans ce premier long métrage, il s’intéresse à l’insurrection survenue à Wounded Knee en 1973, lorsque des militants amérindiens affrontèrent les autorités fédérales, dans le but d’obtenir la reconnaissance de leurs droits. Il le fait via l’histoire, fictive elle, de deux activistes emprisonnés dans le bureau du shérif local. Le sujet est aujourd’hui encore épineux aux États-Unis, tant les peuples amérindiens y sont, depuis des siècles, opprimés et victimes d’injustices, comme le montrent les événements ici dépeints. S’y attaquer témoigne donc d’une louable intention, mais le cinéaste peine à se montrer à la hauteur de son propos, beau et grave à la fois. Si l’on peut lui reconnaître un certain savoir-faire dans la conduite de son intrigue, on déplore en revanche que celle-ci soit à ce point parsemée d’éléments attendus et caricaturaux (à l’image de l’opposition entre les deux activistes amérindiens et leurs geôliers, qu’une caractérisation hâtive réduit à de simples archétypes). Au moins le film a-t-il le mérite de défendre une cause régulièrement passée sous silence, ainsi que de nous rappeler le geste d’une grande figure hollywoodienne, Marlon Brando, qui, en 1973, avait refusé d’aller chercher son Oscar pour Le Parrain (en soutien aux insurgés de Wounded Knee), préférant envoyer, à sa place, une Amérindienne. _G.A.