Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Abus De Faiblesse

Pas facile devant un tel film de ne pas être parasité par ce que l’on a pu voir ou entendre de l’affaire qui l’a inspiré (les démêlés de Breillat avec le célèbre escroc Christophe Rocancourt, ayant abouti à la condamnation de ce dernier pour abus de faiblesse). Tâchons toutefois d’apprécier le film en lui-même. L’intrigue tient en quelques mots : Maud, hémiplégique depuis un récent AVC, rencontre Vilko, qui profite de sa fragilité pour lui soutirer un maximum d’argent. Nous assistons pour l’essentiel à une succession de face-à-face entre ces deux personnages, et à l’emprise progressive de l’un sur l’autre. Breillat filme avec sobriété et se concentre sur ses acteurs. Kool Shen, pour son premier grand rôle au cinéma, est plutôt convaincant en prédateur enjôleur. Face à lui, l’immense Isabelle Huppert. Comment ne pas s’émerveiller devant tant de talent et de style ? Elle campe magistralement cette femme blessée, faussement froide, qui souffre de sa solitude et qui se laisse vampiriser petit à petit. Son jeu à vif, tendu et précis, donne à Maud une grande force malgré sa situation pathétique. Néanmoins, le film pâtit d’une écriture trop linéaire et explicative, ainsi que de personnages secondaires assez faibles (les enfants de Maud manquent ainsi cruellement de nuances). On peut également se demander pourquoi Breillat ne s’est pas davantage affranchie des faits, ce qui aurait évité un certain sentiment de confusion, comme dans cette scène où Maud tente d’expliquer à sa famille tous ces chèques faits à Vilko : est-ce le personnage ou l’auteure qui se justifie ? Breillat signe donc un film bancal, vraie-fausse fiction peut-être un peu complaisante, mais aux personnages forts. _G.R.