Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Aaltra

Par principe, un road movie est fait de rencontres diverses et variées, le long de la route. Au mieux, ces rencontres trouvent une cohérence, souvent allégorique, des plus enrichissantes. Au pire, le film ressemble à une succession de sketches, de qualité plus ou moins égale. Aussi, quand le réalisateur a fait ses premières armes en écrivant des sketches, justement, on est en droit de craindre ce pire ! De plus, pour AALTRA, les risques étaient doubles : d’un côté, Benoît Delépine, alias Michaël Kael, reporter gaffeur du journal de « Groland » sur Canal+ et ancien auteur des Guignols ; de l’autre, Gustave Kervern, complice télévisuel de longue date, sorte de « gros dégueulasse » à la Reiser aux faux airs de Sergi Lopez. Leur road movie évite pourtant, avec bonheur, le film à sketches qu’on redoutait. D’abord parce que, même si elles sont inégales, les rencontres sont dans l’ensemble savoureuses (celles avec Benoît Poelvoorde ou Pierre Carles tout particulièrement, sans oublier le non-sens exquis d’Aki Kaurismäki pour le final). Ensuite, parce que les deux compères se sont écrits des rôles sur mesure, qui consistent, en gros, à rester assis, bien calés dans leur fauteuil roulant, en silence, et à regarder dans le vague d’un air pénétré. Ce n’est pas grand-chose, mais ce regard ahuri suffit à faire rire… Enfin, le film manie le burlesque avec une réjouissante maîtrise. Plans fixes, son, timing, cadrages : les gags mûrissent et fusent d’un coup. Tati n’est pas loin, mais en plus méchant…C.L.