Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

À Ton Image

S’inspirant « librement » d’un ouvrage de Louise Lambrichs, qui connut naguère un certain succès, Aruna Villiers a ostensiblement cherché à concilier thriller, mélodrame et film à thèse, comme ceux qui introduisaient jadis les télévisuels « Dossiers de l’écran ». On imagine un présentateur pré-générique : « Ce soir, le clonage humain, progrès pour l’humanité ou péril mortel pour l’homme ? ». Le thème est très « mode », mais pourquoi pas… Hélas, le ratage est total. Côté étrange, suspense et drame, il est difficile de trouver construction plus laborieuse, situations plus tarabiscotées et mise en images plus lourde que celles concoctées par la réalisatrice et son scénariste. La dernière partie, qui devrait être nerveuse, haletante, angoissante, vire carrément au grotesque en dépit du courage de la jeune et talentueuse Audrey Dewilder. Et comment pourrait-on pardonner à Aruna Villiers d’avoir si mal utilisé la beauté et le mystère de Nastassja Kinski, et d’avoir réduit à rien le grand talent d’acteurs aussi solides que Rufus, Andrzej Seweryn, Francine Bergé ou Raoul Billerey ? Quant à la soi-disant réflexion sur le clonage humain, elle reste constamment au niveau d’un caricatural et prétentieux pathos pseudo philosophico-scientifique. Il faut dire que l’interprétation de Christophe Lambert, totalement improbable en obstétricien de haute volée, n’arrange rien ! Bref, avec la meilleure volonté du monde, impossible de crier : « Bravo pour le clone ! » au sujet de ce navet.Ch.B