Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

À Boire

Les films de Marion Vernoux laissent derrière eux le souvenir d’un inimitable charme. Mais plus la filmographie de la réalisatrice s’allonge, plus on réalise que ce charme, empreint de douceur et de tendresse, cohabite à chaque coup avec une noirceur étonnamment épaisse. Cette noirceur est parfois sociale (le magnifique RIEN A FAIRE), mais elle vient aussi d’un regard impitoyable de la réalisatrice sur ses personnages, qu’elle accable et pousse à aller au bout de leurs logiques névrotiques et de leurs faiblesses (voir le scénario catastrophe de REINES D’UN JOUR) pour les mettre à nu. Ici, cette violence du regard nous saute au visage. En effet, dans À BOIRE, Vernoux s’intéresse à des personnages qui s’enlisent, mais qu’elle ne cherche jamais à déresponsabiliser. D’où le côté angoissant de cette comédie. Car ici les protagonistes se mettent eux-même la tête dans la tarte à la crème, et on ne rit donc pas comme d’habitude. On est déstabilisé, ce qui est, a priori, positif. Le problème est que, pour souligner qu’il s’agit quand même d’une comédie, Vernoux s’encombre d’ornements narratifs bidons et de rôles secondaires inutiles, qui, dans la première partie, cassent le rythme, et entravent notre rapprochement avec les trois héros. Il faudra donc du temps pour que le trio se mette à fonctionner, et que nous trouvions comment rire avec lui et comment l’aimer. Mais on y parviendra. Car, si Vernoux peut se tromper sur la conduite du récit, la qualité de son regard sur les gens la sauve toujours.N.M.